Reliure Japonaise - Atelier de reliure

La reliure japonaise a une structure sans support (sans nerf), sans mors, sans chasse.

De tout temps, utilisée au Japon elle est très simple et très élégante. Initialement prévue pour lier des feuilles volantes, elle peut aussi convenir pour des cahiers. Le dos reste nu en général, mais peut être protégé par un cuir, une toile ou un papier. Les plats sont faits de deux parties pour obtenir une articulation. Son ouverture de faible amplitude demande de préférence un format Oblong.

Elle se prête particulièrement pour offrir.

Reliure japonaise

Etapes de réalisation

  • Coupe des cartons

Pour un bloc de 10,5×14,9 cm

Longueur : 14,9 – 1,5 = 13,4 + 0,2 = 13,6 cm

Hauteur : 10,5 + 0,4 = 10,9 cm

  • Coller le papier à cambrer

Faire un trait de crayon pour bien placer le plat après avoir collé l’onglet. Mettre sous presse.

  • Blanchiment uniquement sur le plat. Pas sur l’onglet.

Colle blanche sur carton et sur la carte pour permettre un glissement si besoin.

Poncer pour mettre au format. Sous presse ½ heure.

  • Coller le papier de couverture

Papier à + 1,5 cm avec lunule au niveau de la gorge.

Placer d’abord l’onglet. Colle sur carton.

Tourner le carton. Coller sur le plat, rentrer bien dans la gorge. Faire les remplis après.

Sous presse avec des aiguilles si possible.

  • Bloc livre

Coller le bloc livre au niveau du dos avec un poids dessus.

Coller un morceau de cuir ou de papier. Faire un becquet sur les 4 coins et les  couper.

Trouer le bloc à au moins 1 cm et faire un carré si on veut au niveau des coins.

Trouer les cartons à part, au niveau de la gorge.

  • Couture

Longueur du fil : 6 fois la hauteur du livre.

Départ : En dessous d’au moins 3 cahiers. Piquer par en dessous et ressortir par le carton.

Aller au 1er trou et faire le tour puis le côté.

La fin : Arrivé au bout, passer en dessous des fils qui couvrent les cartons.

Faire un nœud dans le bloc livre.

 

Fabrication artisanale de papier japon

Étiquettes :