Accueil / Cours de reliure et cartonnage / Reliure à plats rapportés
Plats rapportés ou reliure contemporaine - Atelier de reliure

Cartonnage

Reliure à plats rapportés

Dite à plats rapportés car les cartons ne sont pas liés au bloc d’ouvrage par une ficelle.

Reliure très contemporaine, avec un petit mors et une couture sur rubans. Les plats ne sont pas liés au bloc par les rubans mais juste collés sur la garde couleur ce qui lui confère une fragilité certaine. Ce mode opératoire permet pour certain plus de créativité. Élégante, délicate et fraîche, elle est souvent proposée dans les expositions.

Les plats : Ils recouvrent le livre relié et sont constitués de carton. Il y a deux plats : supérieur et inférieur. l’intérieur s’appelle le contreplat. Ils doivent déborder de quelques millimètres en tête et en queue du livre ainsi que le long de la gouttière pour protéger les cahiers. Cette partie débordante s’appelle la chasse.

La reliure commerciale et industrielle

Le cartonnage emboîté ou emboîtage

Il permet d’insérer le livre cousu à la machine dans un ensemble préparé à l’avance et composé des plats, d’un faux dos, réunis par la matière de couvrure. Le livre est tenu au cartonnage par une mousseline et les fausses gardes. La reliure industrielle pratique également la reliure sans couture : les cahiers du livre sont rognés au dos, les feuilles encollées. Le livre est ensuite emboîté. Cette technique rapide et économique interdit au livre d’être relié de manière artisanale sinon par montage des feuilles sur onglets pour reformer le dos des cahiers.

La fabrication moderne du papier

Trois types de pâte :

  • mécanique
  • chimique
  • mi-chimique

Pour ces trois type de fabrication, la pâte obtenue est légèrement jaunâtre et quelque fois plus colorée à la suite de la cuisson à température élevée. C’est pourquoi la plupart des pâtes doivent être blanchies au chlore. La pâte est ensuite pressée et séchée sur une toile métallique sans fin d’où l’eau s’écoule. Le ruban obtenu sort en bobines qui sont ensuite découpées pour donner les feuilles après avoir été lissées.

Papier couché

Pour certains papiers, on a mis au point la technique du couchage qui consiste à déposer sur la feuille un revêtement de kaolin qui lui assure brillant et satiné.

 

Étiquettes :